PREAMBULE

Casablanca, laboratoire de l’architecture du XX ième siècle :
Une des spécificités de Casablanca est son architecture héritée des années
1910-1950. Casablanca est à cette époque un laboratoire d’urbanisme et d’architecture essentiellement à travers le plan Prost et grâce aux nombreux architectes, urbanistes et paysagistes de renom (Henri Prost, Albert Laprade, Marius Boyer, Jean-Claude-Nicolas Forestier…);
Cette spécificité se manifeste à travers :
• Le style « Art Déco », dans le centre de Casablanca (à l’intérieur du boulevard Zerktouni);
• Nombreux bâtiments publics, notamment autour de la place Mohammed V, en passant par les bd Rachidi et Roudani : l’Hôtel de Ville (1927), la Poste (1918), le Palais de Justice, ainsi que de nombreux bâtiments commerciaux : hôtels et cinémas comme Le Rialto (1930)
• Habitat collectif et villas des années 30;
L’homogénéité de cet ensemble urbain constitue un atout et levier de développement de Casablanca.
Cependant ce patrimoine est menacé du fait des pressions persistantes engendrées par :
• Un manque de reconnaissance du patrimoine architectural du XXe siècle;
• La perte de la fonction initiale des édifices patrimoniaux;
• Une spéculation foncière très forte, notamment sur le littoral et dans les secteurs de densification. De nombreuses villas et bâtiments publics furent détruits : cinéma Vox (Marius Boyer, 1935), détruit dans les années 70 ; hôtel d’Anfa ; Galeries Lafayette (ancien magasin Paris-Maroc), immeuble PIOT; théâtres, piscines… La démolition de plusieurs bâtiments, voire d’îlots entiers d’époque coloniale, est une perte d’un pan de l’histoire…
Heureusement, ce constat déplorable est accompagné d’une prise de conscience croissante de l’importance du patrimoine aussi bien architectural, historique, archéologique et naturel, pour le devenir de la métropole casablancaise et son repositionnement à l’échelle régionale et internationale, ayant abouti à la prise de mesures dans le sens de la préservation et la sauvegarde de ce patrimoine. Ainsi, il a été procédé notamment à:
• L’inscription, depuis le début des années 2000, à plus de 80 bâtiments;
• Des reconversions réussies: cathédrale, villa des Tourelles ;
• Une mobilisation des associations et des autorités pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine ;
• Un début de prise en compte des vues et accès à la mer dans les projets de construction.
Dans ce cadre, l’Agence Urbaine de Casablanca mène une étude d’élaboration d’un plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine, visant l’identification du patrimoine historique, architectural, archéologique et urbanistique dans la région du Grand Casablanca et qui s’inscrit, aussi, dans le processus en cours pour l’inscription de Casablanca sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Pistes d’actions pour préserver le patrimoine identitaire de Casablanca.

Pour préserver le patrimoine bâti et le patrimoine paysager, 3 grands enjeux apparaissent :
1. Reconnaître et protéger
 inventorier les édifices, les sites, les vues (panoramas, perspectives), les accès ;
 cartographier (en précisant la typologie ; les bâtiments déjà inscrits, les ensembles monumentaux, les sites les vues…) ;
 réglementer (procédures de protection ; intégration des dispositions dans les plans d’aménagement = cartographie et cahier de prescriptions).
2. Restaurer, mettre en valeur, aménager :
 reconversion (trouver une nouvelle fonction)
 aménagement de sites (travailler sur des secteurs, des linéaires, des sites comme celui de Sidi Abderrahmane, un espace public pour faire ressortir un bâti…) ;
3. Faire connaître le patrimoine de Casablanca;
 promouvoir localement, sensibiliser, informer… ;
 et internationalement le patrimoine (congrès mondial art déco, patrimoine mondial de l’Unesco...).
PATRIMOINE ARCHITECTURAL HISTORIQUE, ARCHEOLOGIQUE ET NATUREL DE CASABLANCA

liste des édifices, à Casablanca, inscrits patrimoine nationalType
- liste des édifices inscrits patrimoine national

Patrimoine de la ville de Casablanca

La ville de Casablanca se constitue d'un tissu urbain riche et varié. Le patrimoine architectural en fait partie et participe grandement à la valorisation du territoire. Il est composé de différents héritages liés aux grands courants architecturaux: Arabo-musulman, Art Déco, post moderne, international….

Ce patrimoine exceptionnel, fait l’objet actuellement d’une réelle prise de conscience quant à l’importance et l’urgence de sa préservation et du rôle qu’il pourra jouer, à l’avenir, dans la construction d’une nouvelle image urbaine de la ville de Casablanca.

Il est à noter que suite aux directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, des actions concrètes ont été entreprises dans ce sens, afin de préserver ce patrimoine ''durablement'', la plus importante est le projet de réhabilitation et de mise à niveau de l'ancienne Médina, dont la maîtrise d’ouvrage déléguée est confiée à l’Agence Urbaine de Casablanca.

Ce grand projet qui vise l'amélioration des conditions de vie des populations et la mise en valeur du cadre bâti, est principalement axé sur la mise à niveau des infrastructures, de la voirie et des équipements publics de proximité, la restauration des murailles, la redynamisation de l’activité économique notamment artisanale et la sauvegarde et la valorisation du patrimoine historique et architectural.

Parallèlement à ces actions, un livre sur le patrimoine culturel et historique de l'ancienne Médina, en cours de réalisation, se propose de retracer les grands moments de l’histoire de Casablanca ainsi que les principaux atouts culturels, touristiques et économiques dont dispose la vieille cité. Ce qui permettra de revaloriser l’image de marque de cet espace qui sort progressivement de la léthargie dans laquelle il a plongé pendant des années.

ACTUALITES

toutes les actualités


24 Mars 2017

CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’AGENCE URBAINE DE CASABLANCA

Le Conseil d’Administration de l’Agence Urbaine de Casablanca a tenu sa session le Mercredi 22 Mars 2017, au siège de la Wilaya de la Région de Casablanca-Settat, sous la présidence de Monsieur le Ministre délégué auprès du Ministre de l'Intérieur, Monsieur Cherki Draiss, en la présence de tous les

Bienvenue sur l'application de consultation des documents d'urbanisme

L’utilisation de ce service implique votre acceptation des présentes conditions d’utilisation.

L’utilisation de ce service ne vous confère aucun droit sur le contenu auquel vous accédez. Ce service est uniquement informationnel et n’engage en aucun cas l’Agence Urbaine de Casablanca et ne peut en aucun cas équivaloir à une note de renseignement.

Pour la demande de la note de renseignement, les documents suivants sont nécessaires:

• Plan cadastral visé par le service du cadastre ;
• Un extrait de la mappe cadastrale indiquant la situation du terrain ;
• La liste des coordonnées Lambert visée par le service du Cadastre ;
• Enveloppe timbrée portant l’adresse exacte du demandeur ;
• Quatre cent cinquante DH (450dhs) versés auprès du régisseur – recettes de l’AUC ;
• Autorisation du propriétaire et identité du demandeur s’il est autre que le propriétaire ;
• Certificat de propriété du terrain concerné.
• Photocopie de la CIN
• Statut de la Société lorsqu’il s’agit d’une personne morale.

La note de renseignement est délivrée par l’Agence Urbaine de Casablanca dans les 48 h après son dépôt.

Toutefois, l’Agence Urbaine de Casablanca n’a de cesse de modifier et d’améliorer ce service. Nous sommes donc susceptibles d’ajouter ou de supprimer des fonctionnalités ou des fonctions, et il peut également arriver que nous suspendions ou interrompions complètement celui-ci.

Refuser
Accepter

Authentification


Nom d'utilisateur : *
Mot de passe : *