Actualité | Nouvelle impulsion royale à l’attractivité socio-économique et à la vocation touristique des médinas de Rabat, Marrakech, Fès et Casablanca

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé, lundi 14 Mai , au Palais Royal de Rabat, la cérémonie de présentation des programmes de valorisation des anciennes médinas de Rabat et de Marrakech et du programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina de Fès, ainsi que la signature des conventions y afférentes.

A cette occasion, le Souverain a ordonné l’élaboration de la 3ème phase du programme d’habitats menaçant ruine, faisant partie intégrante du programme de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca pour une enveloppe globale de 300 millions de dirhams.

Élaborés conformément aux Hautes instructions Royales, ces programmes de nouvelle génération ont pour objectifs la valorisation de ces anciennes médinas, l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants, la préservation de leur patrimoine architectural, matériel et immatériel, et la promotion de leur richesse culturelle authentique.

Au début de cette cérémonie, le ministre de l’Intérieur, M. Abdelouafi Laftit a souligné, dans une allocution prononcée devant Sa Majesté le Roi, que ces programmes, qui procèdent d’une approche participative, viennent conforter les projets de réhabilitation des anciennes médinas de Rabat, Marrakech et Fès.

Ainsi, le programme de valorisation de l’ancienne médina de Rabat vient s’ajouter aux multiples actions et projets entrepris dans le cadre des programmes «Rabat Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture» et ayant permis la restauration de remparts, de portes historiques, de mosquées et Zaouiyas, la réhabilitation des Foundouks traditionnels, la réalisation de terrains de proximité et d’espaces verts, outre le traitement des édifices menaçant ruine, a précisé le ministre.

Pour sa part, la ville ocre, a ajouté M. Laftit, a connu, dans le cadre du programme «Marrakech, cité du renouveau permanent» et de celui relatif à la lutte contre l’habitat menaçant ruine, le traitement de plus de 4.000 édifices, la réhabilitation des quartiers El Mellah, Ezrayeb, du cimetière «Achouhada», ainsi que la mise en valeur des circuits touristiques et spirituels de l’ancienne médina de Marrakech.

Au sujet de la capitale spirituelle du Royaume, M. Laftit a souligné qu’elle a bénéficié de la même sollicitude royale à travers la réalisation des programmes de restauration des monuments historiques et de traitement des bâtiments menaçant ruine, notant que ces programmes de réhabilitation avaient porté sur la restauration de 27 monuments historiques, notamment des médersas, des foundouks, des ponts, des souks, des tanneries, et des bordjs.

Ces programmes, qui ont bénéficié à plus de 1.600 personnes (artisans, commerçants, et étudiants), ont permis le traitement de plus de 2.200 édifices menaçant ruine dans l’ancienne médina de Fès, a-t-il précisé.

Selon le ministre de l’Intérieur, le nouveau programme de valorisation de l’ancienne médina de Rabat est doté d’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 325 millions de dirhams, avec une contribution du Fonds Hassan II Pour le développement Economique et Social de près de 250 millions de dirhams.

Le programme de valorisation de l’ancienne médina de Marrakech nécessite, pour sa part, une enveloppe de l’ordre de 484 millions de dirhams. Le Fonds Hassan II Pour le développement Economique et Social y contribue à hauteur de 150 millions de dirhams, a précisé M. Laftit, notant que le programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina de Fès mobilisera près de 583 millions de dirhams, dont 100 millions à titre de la contribution du Fonds Hassan II Pour le développement Economique et Social.

Le ministre de l’Intérieur a, à cette occasion, indiqué que SM le Roi Mohammed VI a ordonné l’élaboration de la 3ème phase du programme d’habitats menaçant ruine, faisant partie intégrante du programme de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca et dotée d’une enveloppe globale de 300 millions de dirhams financée par le Fonds Hassan II Pour le développement Economique et Social.

Le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, M. Mohamed Sajid, dans une allocution similaire, a fait observer que ces programmes de valorisation visent le renforcement de la dynamique de développement que connaissent ces anciennes médinas, leur attractivité touristique et culturelle, la promotion de leur patrimoine civilisationnel et humain, outre l’amélioration des revenus des artisans et le développement de l’économie sociale.

M. Sajid a, à ce propos, affirmé que le programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina de Fès (2018-2023) porte sur la réhabilitation de 39 sites historiques d’activités économiques (Foundouks, ateliers, souks) et de 10 mosquées et écoles coraniques, et la valorisation de 11 sites historiques (horloge à eau, musée de la culture juive), la restauration de Dar Al Makina, outre l’aménagement de 8 parkings, la rénovation du système de signalisation et la mise en place d’un système d’information électronique pour le renforcement de l’offre touristique.

Le ministre a également fait savoir que le programme de valorisation de l’ancienne médina de Marrakech (2018-2022) prévoit notamment la valorisation des monuments historiques, le renforcement du système de signalisation et du réseau d’éclairage, la mise en place de plateformes interactives d’informations touristiques, et l’aménagement d’espaces publics et de 6 parkings, dont deux souterrains.

Le programme de valorisation de l’ancienne médina de Rabat (2018-2021) portera sur l’aménagement de la Place Bab El Had et des Places proches du marché central, le renforcement du système de signalisation, la mise en place de plateformes interactives d’informations touristiques, le revêtement des ruelles (8 km), et la création de deux parkings souterrains à Bab El Had et Bab Chellah, d’une capacité totale de 1.090 places, a-t-il dit.

A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé la cérémonie de signature de trois conventions de partenariat et de financement relatives, respectivement, au programme de mise en valeur de la médina de Marrakech, au programme complémentaire de mise en valeur de la médina de Fès, et au programme de mise en valeur de la médina de Rabat, ainsi que d’une convention relative à la préparation de la 3ème phase du programme d’habitats menaçant ruine (programme de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca).

Au terme de cette cérémonie, Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, a offert une réception en l’honneur des personnalités présentes.
(Source MAP)


ACTUALITES

toutes les actualités


13 Juin 2018

Interview réalisée par la SNRT Radio Réginale de Casablanca avec M.Hassan Siraj, Directeur de la planification et la Gestion Urbaines

Questions relatives à l'étude d'élaboration d'un plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine de la ville de Casablanca.

13 Juin 2018

Article paru sur le site d'information ''YABILADI'' suite à l'interview avec M. Hassan Siraj, Directeur de la Planification et la Gestion Urbaines

Patrimoine casablancais : 2000 bâtiments inventoriés à Sidi Belyout, et après ? Le patrimoine de Casablanca, un des plus riches du royaume fait face à un danger permanent, celui des bâtiments menaçant ruine, la perte ou l’oubli d’un passé créatif de la capitale économique du royaume

4 Juin 2018

L’Agence Urbaine de Casablanca lance une étude d'élaboration d'un plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine de la ville de Casablanca

Dans le cadre des efforts consentis par les différents acteurs concernés par la valorisation et la préservation du riche patrimoine de la ville de Casablanca, l’Agence Urbaine de Casablanca a lancé une étude pour l’élaboration d’un plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine architectural, u

Bienvenue sur l'application de consultation des documents d'urbanisme

L’utilisation de ce service implique votre acceptation des présentes conditions d’utilisation.

L’utilisation de ce service ne vous confère aucun droit sur le contenu auquel vous accédez. Ce service est uniquement informationnel et n’engage en aucun cas l’Agence Urbaine de Casablanca et ne peut en aucun cas équivaloir à une note de renseignement.

Pour la demande de la note de renseignement, les documents suivants sont nécessaires:

• Plan cadastral visé par le service du cadastre ;
• Un extrait de la mappe cadastrale indiquant la situation du terrain ;
• La liste des coordonnées Lambert visée par le service du Cadastre ;
• Enveloppe timbrée portant l’adresse exacte du demandeur ;
• Quatre cent cinquante DH (450dhs) versés auprès du régisseur – recettes de l’AUC ;
• Autorisation du propriétaire et identité du demandeur s’il est autre que le propriétaire ;
• Certificat de propriété du terrain concerné.
• Photocopie de la CIN
• Statut de la Société lorsqu’il s’agit d’une personne morale.

La note de renseignement est délivrée par l’Agence Urbaine de Casablanca dans les 48 h après son dépôt.

Toutefois, l’Agence Urbaine de Casablanca n’a de cesse de modifier et d’améliorer ce service. Nous sommes donc susceptibles d’ajouter ou de supprimer des fonctionnalités ou des fonctions, et il peut également arriver que nous suspendions ou interrompions complètement celui-ci.

Refuser
Accepter

Authentification


Nom d'utilisateur : *
Mot de passe : *